Actualités & Publications

Actualité Corporate - 10/10/2019

Prix RIODD – Vigeo Eiris 2019

Laura VIAUT est la lauréate du prix RIODD-Vigeo Eiris 2019 - Sous la direction de Jacques Péricard

La thèse présente à partir de l’histoire du droit un éclairage sur des problématiques de gouvernance et la recherche de compromis entre des parties prenantes soumises à des rapports de domination et de pouvoirs parfois très forts. Ce retour, éclairant sur le passé, contribue à nourrir les débats contemporains sur les modes de résolutions de conflits privés.

Résumé :
Le premier Moyen Âge a longtemps souffert d’une mauvaise réputation, celle d’être une période sombre et particulièrement violente. À l’appui de nouvelles grilles de lecture, la recherche a entrepris, au cours des dernières décennies, une réévaluation de sa justice. Mais ce champ d’études est encore lacunaire, et plus encore pour l’Aquitaine. La présente étude s’attache donc à reconstituer ses cadres institutionnels et sociétaux entre le début de la période carolingienne et la fin du XIIe siècle. Une étude d’anthropologie historique du droit permet, à partir de cas concrets, de démontrer les mécanismes par lesquels les conflits pouvaient être gérés, tout en dégageant les évolutions majeures qui s’observent dans les sources. Appréhender la justice altimédiévale passe par la reconstitution des structures, des procédures judiciaires et des stratégies sociales alors déployées pour trouver une solution aux différends. Il apparaît bien vite que les juges se sont appliqués à donner des réponses aux litiges en privilégiant les accords et la paix, plus que la coercition. Leur action se situe à la croisée du droit, du social et du religieux. Dans cette perspective, il est nécessaire de regarder le Moyen Âge, non pas du dehors avec des yeux modernes, mais du dedans pour comprendre les logiques qui en soutiennent toute la structure. Cette analyse donne l’occasion de mettre en lumière les manuscrits juridiques aquitains, dont une partie est encore inédite, pour reconsidérer l’efficacité de la justice altimédiévale.

Consulter la thèse: http://www.theses.fr/2018LIMO0020

Le jury a également décidé de distinguer par une mention spéciale deux autres candidates :

  • Helen MICHEAUX pour sa thèse sur « Le retour du commun au cœur de l’action collective : le cas de la Responsabilité Elargie du Producteur Comme processus de responsabilisation et de corégulation », soutenue à Mines Paris Tech sous la direction de Franck Aggeri.
  • Alice VALIERGUE pour sa thèse intitulée « Sociologie du marché « volontaire » des services de compensation carbone », soutenue à l’IEP de Paris, sous la direction de Sophie Dubuisson-Quellier.

Le prix a été décernée le 26 septembre lors du congrès annuel du RIODD qui s’est tenu cette année à la Rochelle.

 

Thèmes : ESG