Actualités & Publications

Étude - 14/12/2015

Rémunération des cadres dirigeants : quelle prise en compte des critères RSE ?

Plusieurs scandales ont suivi la publication d’informations sur les niveaux des rémunérations octroyées à des dirigeants de grandes entreprises. Ce phénomène a pu conduire à des poursuites judiciaires et, le plus souvent, à des diminutions drastiques ou à l’annulation des montants envisagés.

Dans tous les cas, l’image des entreprises et la notoriété de leurs dirigeants peuvent s’en trouver affectées, ainsi que la confiance des collectifs de travail dans leurs équipes dirigeantes, et le soutien des actionnaires.

Ces tensions questionnent l’idée même de rémunération, son contenu et ses finalités : à quoi correspond et que vise la rémunération des dirigeants ? Que signifient les notions de performance et de mérite appliquées à la fonction dirigeante ? Même quand ils ont un contrat de travail et alors même qu’ils sont généralement définis comme des « mandataires sociaux », les hauts dirigeants ne sont ni des salariés au sens strict, ni uniquement des exécutants des volontés des conseils d’administration, ni les agents des seuls actionnaires.

La présente étude questionne précisément, à partir d’un univers de plus de 2000 entreprises cotées dans le monde, l’engagement et la capacité des équipes dirigeantes à rendre compte du degré auquel leurs rémunérations sont sensibles à l’exercice de leurs responsabilités sociales au sens large.

En téléchargement :
icon-download-34x36 Lire l’étude dans son intégralité (en anglais)
Thèmes : ESG, Monde