Actualités & Publications

Communiqué - 31/08/2017

Vigeo Eiris émet une alerte de surveillance positive sur les entreprises américaines du numérique engagées contre la propagande néonazie

Le 25 août 2017, Vigeo Eiris a émis une alerte de surveillance positive au sujet de quatre entreprises américaines (Alphabet (Google), Apple, Facebook et Twitter) qui ont arrêté leur services d'hébergement et de paiement en ligne pour le site internet du Daily Stormer et ses liens associés en raison de son contenu dénoncé comme extrémiste et faisant l'apologie des idées néonazies.

Le Daily Stormer avait contribué à l’organisation le 12 août 2017 du rassemblement des « suprématistes blancs » (Unite the Right) à Charlottesville où une femme de 32 ans a été tuée et 19 personnes blessées après qu’un de leurs membres eut foncé en voiture sur les participants à la contre manifestation. Le site du Daily Stormer avait par la suite publié un article de son fondateur Andrew Anglin, critiquant la victime.

C’est la première fois que des opérateurs de grande envergure comme Alphabet, Apple, Facebook ou Twitter prennent clairement une position de principe assortie d’une décision opérationnelle contre l’utilisation de leurs infrastructures par des groupes racistes usant de référentiels suprémacistes.
Ces entreprises ont souvent fait l’objet de critiques, notamment de la part des familles de victimes, mettant en cause leur passivité à l’égard de l’utilisation de leurs services à des fins d’apologie de l’intolérance, des discriminations, de la violence ou du terrorisme.

A titre d’exemples, en mai 2017, Twitter, Facebook et Google ont été accusées d’avoir rendu possible l’attaque terroriste de San Bernardino . En juin 2016 , les trois mêmes entreprises ont été poursuivies en justice par les familles des victimes des attaques de Paris. En décembre 2016, elles ont été accusées d’avoir apporté un « soutien matériel » à l’Etat Islamique lors de l’attentat contre la discothèque d’Orlando .

L’alerte adressée aux investisseurs et aux gérants est une alerte de monitoring positif indiquant que Vigeo Eiris augmentera les scores des entreprises concernées si elles parvenaient à confirmer, en même temps que leur respect de la liberté d’expression, leur décision de fermeture des sites néonazis, le renforcement de leur vigilance et de leur réactivité contre toutes les formes de racisme, d’appel à la violence et d’apologie du terrorisme.

Les critères dont les notes pourraient être relevées par l’agence portent sur les engagements et les moyens mis en place par les entreprises pour prévenir effectivement les violations, directes ou par complicité, des droits de l’homme et pour prévenir les discriminations dont les discriminations raciales. La notation questionne aussi le degré auquel les Conseils d’administration et leurs comités d’audit passent en revue et prennent des mesures concrètes pour prévenir et éliminer les risques d’implication dans des violations de droits de l’homme, ainsi que les mesures dédiées à la maîtrise des impacts des produits et services sur les droits de l’homme dans la société au sens large.

Il est à rappeler que Vigeo Eiris a émis il y quelques semaines (le 26 juin 2017) une alerte positive au sujet de plusieurs dizaines d’entreprises cotées aux Etats-Unis qui ont publiquement exprimé leur engagement de poursuivre les objectifs de lutte contre le dérèglement climatique visés par les Accords de Paris (COP 21, décembre 2016). (Télécharger le communiqué de presse)

En janvier 2017, Vigeo Eiris avait également émis une alerte positive sur les entreprises américaines ayant engagé un recours judiciaire contre le décret présidentiel anti-immigration « Muslim Ban ». (Télécharger le communiqué de presse)

 

En téléchargement :
icon-download-34x36 Alerte 4_entreprises_US_engagées_contre_propagande_néonazie
Thèmes : Amérique du Nord, Droits Humains, ESG, Méthodologie